Veille Emploi de l'Observatoire des métiers de l'IMT

Toute l'information sur l'emploi et les métiers de nos diplômés

Former les futurs ingénieurs à l’entrepreneuriat : l’exemple d’Olin College, jeune université américaine

| Aucun commentaire

Les leviers classiques qui permettent de valoriser les résultats des recherches en facilitant l’innovation se retrouvent dans les régions proches des grandes universités : de la génération de connaissance (laboratoires, instituts de recherche et universités de haut niveau) à la création d’entreprises et son accompagnement (programme de création d’entreprise au MIT, incubateurs…etc.) et au financement de la croissance.

L’entrepreneuriat est également intégré dans les modules d’enseignement par de nombreuses universités américaines, qui envisagent la création d’entreprise comme un débouché à part entière pour leurs diplômés – c’est le cas bien-sûr du MIT, mais aussi d’universités plus récentes et plus modestes, comme Olin College, fondée en 1997.

Olin College (350 étudiants en 2013) s’est spécialisée dans l’ingénierie (mécanique, électronique et informatique), et  a pris le parti dès sa création de miser sur l’entrepreneuriat. Création de startups, projets innovants à potentiel commercial contribuent à la notoriété grandissante de l’établissement.

D’après la vice-doyenne de l’université, l’élément-clef de ce succès repose sur une méthode d’apprentissage par immersion dans « les applications du monde réel » : les élèves travaillent sur des problèmes concrets dès les premiers jours. Par exemple, le cours « Engineering for Humanity » destiné aux étudiants de 1ère année comprend des cours d’ingénierie classique, de sociologie et de design, et également un projet de groupe concret soumis à l’appréciation d’un client.

Les étudiants de dernière année quant à eux, participent au programme SCOPE (Senior Capstone Program in Engineering) qui les fait travailler sur les projets proposés par des sociétés telles que Facebook, Boeing : rentrée d’argent pour l’université, appréhension des problématiques et besoins d’une entreprise pour les étudiants, et contributeurs force de proposition pour les entreprises…toutes les parties y trouvent leur intérêt !

Dernière illustration avec l’incubateur de l’université, Olin Foundry, qui présente la particularité d’être géré par une équipe d’étudiants et propose aussi bien des financements destinés à financer la réalisation de prototypes, qu’une préparation aux entretiens de présentation.

Accéder à l’article
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/75375.htm
Source : http://www.bulletins-electroniques.com/
Date : mars 2014

Laisser un commentaire

Champs Requis *.