Veille Emploi de l'Observatoire des métiers de l'IMT

Toute l'information sur l'emploi et les métiers de nos diplômés

La fabrication additive : impacts métiers et compétences

| Aucun commentaire

L’APEC a publié une revue des grandes tendances d’avenir pour l’industrie. Elle se présente sous forme de dossiers thématiques. La premier porte sur la fabrication additive.

Dans ce domaine, l’APEC indique une hausse de 75% d’offres d’emplois entre 2016 et 2017 : les compétences demandées allant d’une connaissance  (50% des offres), à une expertise (40% des postes, essentiellement en R&D). 10% des offres concernent quant à eux le développement de solutions comme l’impression 3D, le développement de logiciels.

Actuellement les besoins dans l’industrie sont essentiellement en province (comme Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie) et se différencient selon le type d’entreprise :

  • entreprises  spécialisées dans le domaine  (fabrication machines, secteur de la « mécanique métallurgie, développement procédés, conception 3D …comme les entreprises innovantes développant des technologies et des procédés)
    • 41% des offres portent sur la R&D (nouvelles applications, nouveaux procédés), 15% sur l’informatique (solutions robotiques, informatique industrielle), 14% en production industrielle, 30% en maintenance, qualité
  • les entreprises qui cherchent à monter en compétences (aéronautique, équipement médical, plasturgie, automobile, équipements électrique) ont des besoins essentiellement en R&D pour identifier les impacts de cette technologie et/ou développer des projets.
    • répartition des offres d’emplois : 75% en R&D, 8% en production, 16% en maintenance qualité
    • même si le besoin porte sur la fabrication additive il est toujours fortement en lien avec l’activité coeur de l’entreprise
    • les annonces font appel à la créativité voire la passion des candidats.

L’impact majeur de cette technologie porte actuellement sur la manière de concevoir les process de conception et de fabrication. Cela implique de faire appel à de nouvelles compétences comme le design, le développement de logiciels. Dans un futur proche on peut s’attendre à une refonte totale de l’écosystème industriel (petites unités de production, produits adaptés à la demande…) avec un impact sur la chaîne logistique et de nouveaux besoins en compétences comme le marketing, la vente et le juridique (protection de données).

La chaîne de valeur de la fabrication additive a une spécificité : son étendue. Elle recouvre aussi bien les matériaux, que la conception, la fabrication et les développements logiciels…Même si elle est bien placée (matériaux, logiciels, …) l’industrie française ne couvre pas l’ensemble de la chaine de valeur et pour y arriver elle doit se développer en particulier sur la fabrication de machines.


Retrouvez l’intégralité des dossiers

https://cadres.apec.fr/Emploi/Marche-Emploi/Les-Etudes-Apec/Les-etudes-Apec-par-annee/Etudes-2017/Usine-du-futur-batiment-du-futur–quelles-evolutions-pour-les-metiers-cadres/Usine-du-futur-batiment-du-futur–quelles-evolutions-pour-les-metiers-cadres

Source : https://cadres.apec.fr
Date : juin 2017

Laisser un commentaire

Champs Requis *.