Veille Emploi de l'Observatoire des métiers de l'IMT

Toute l'information sur l'emploi et les métiers de nos diplômés

Prévisions de recrutement de cadres 2014-2016 (étude Apec)

| 1 commentaire

 Scénario 1 : reprise économique modérée

La croissance économique de 2015-2016 serait générée par une reprise des investissements qui avaient été freinés par les entreprises jusqu’à présent. Un nouveau cycle d’investissement pourrait alors se mettre en place en France et en Europe.

Cette reprise est à nuancer pour la France, car résorber les déficits publics est toujours d’actualité.

Parallèlement, les conséquences de cette reprise sur l’emploi sont limitées : les entreprises ne devraient pas, à court terme recruter massivement, et jusqu’en 2015 la croissance serait encore insuffisante pour améliorer le marché du travail. A partir de 2016 ce scénario prévoit un nombre de recrutements proches de ceux d’avant la crise.

(cliquer pour agrandir)

Sc1_fevrier2014

 Scénario 2 : reprise technique

Dans ce scénario, l’économie française devrait entrevoir une éclaircie en 2014, mais les différents moteurs de croissance ne devraient pas permettre une reprise durable : faible progression de la consommation des ménages, taux de marge bas des entreprises, contribution du commerce extérieur sans effet (perte de parts de marché des entreprises françaises, exportations pénalisées par l’appréciation de l’euro).

Le marché de l’emploi dans ce contexte ne devrait pas s’améliorer, le recul de l’emploi marchand et la hausse de la population active contrebalançant la montée en charge des emplois aidés.

Sc2_février2014

 Scénario 3 : déflation

 Les dernières prévisions de l’Apec, au mois de juillet dernier, envisageaient dans le scénario le plus pessimiste une phase d’enlisement. Les prévisions publiées au mois de février prévoient plutôt une déflation.

Ce scénario prend pour point de départ la situation déflationniste de plusieurs pays d’Europe (Espagne, Italie, Grèce, Irlande, Portugal) qui subissent une baisse continue et générale des prix, qui pourrait atteindre la France. A court terme ce phénomène peut avoir des effets bénéfiques sur certains moteurs de la croissance : amélioration du pouvoir d’achat, gian de compétitivité à l’exportation…etc. mais les conséquences en seraient néfastes à moyen terme, aussi bien sur le plan économique qu’au niveau de l’emploi : entrée en récession du marché de l’emploi à partir de 2016, avec une réduction du renouvellement des effectifs.

Sc3_février2014

Note méthodologique : pour cette édition, l’Apec a réduit sa période d’étude à 3 ans (2014-206). Nous avons néanmoins repris les résultats des études précédentes, qui portaient sur 5 ans, afin de conserver l’historique des prévisions.

Voir également notre article du mois de juillet 2013, reprenant les analyses publiées en 2012 et 2013

Accéder à l’étude complète de l’APEC
http://recruteurs.apec.fr/Recrutement/Marche-Emploi/Les-Etudes-Apec/Etudes-Apec-2014/Previsions-a-3-ans-des-recrutements-de-cadres-en-France-scenarios-pour-2014-2016/Vers-une-hausse-des-recrutements-de-cadres-a-partir-de-2014
Source : www.recruteurs.apec.fr
Date : février 2014

 

Un Commentaire

  1. Pingback : Recrutement cadres 2015-2017 et perspective de mobilité des cadres | Veille Emploi de l'Observatoire des Métiers

Laisser un commentaire

Champs Requis *.