Veille Emploi de l'Observatoire des métiers de l'IMT

Toute l'information sur l'emploi et les métiers de nos diplômés

Le docteur n’est-il qu’un chercheur ? (conférence Club Cursus & Insertion)

| Aucun commentaire

docteur-chercheur

Retour sur la conférence du 31 janvier du Club Cursus & Insertion

Comment définir le/les métiers de chercheur ? Docteur en entreprise, docteur dans le public : quelles différences ? La recherche est-elle la seule finalité du doctorat ? Telles sont  les questions sur lesquelles se sont penchés les participants. Voici quelques éléments de réponse.

Essai de définition du métier de chercheur

  • Le métier de chercheur est difficile à définir : manager (surtout en fin de carrière), bibliothécaire, parfois « VRP pour vendre ses projets », il fait également de la veille, enseigne, transmet, communique  : c’est un métier qui évolue selon la façon dont on le perçoit, dont on le fait
  • Tous les chercheurs ne font pas le même métier, leur travail n’a pas le même impact, mais ils ont des caractéristiques communes : la persévérance, la capacité à affronter un sujet difficile grâce  à une méthodologie, à rechercher une solution à un problème complexe. Le chercheur ne craint pas de reprendre des bases pour donner une dynamique nouvelle, il est pragmatique, logique, il suit un protocole mais est prêt pour l’imprévu
  • Être chercheur, plus qu’un métier, c’est une façon de travailler

Quelle différence entre chercheur et docteur ?

Le chercheur est toujours caché derrière le docteur : en entreprise par exemple, il est parfois trop diplômé, sur-diplômé par rapport au contexte professionnel, il doit alors « sortir de sa carapace » ! Il n’a pas été recruté pour ses publications, mais savoir parler de ses qualités, et des compétences acquises pendant ses années de thèse, car en France on est souvent « retranché derrière son diplôme »., et le langage du docteur n’est pas celui de l’ingénieur, l’intégration peut être longue et difficile. Elle est plus facile lorsque tout le monde est au même niveau

Le docteur et l’entreprise

Accompagner les doctorants, c’est leur permettre d’être ambitieux sur ce qu’ils pourraient faire, sur ce à quoi « ils pourraient servir », puis de rendre ce projet réaliste : comment valoriser ces 3 ans , quelles compétences ont été développées ?

Certains docteurs ont des difficultés à s’affranchir de leurs années de thèse : ils postulent en entreprise parce qu’ils n’ont pas trouvé ailleurs, et n’ont ni motivation ni connaissance du poste, ou essaient d’intégrer une entreprise sans avoir réussi à se détacher de leur statut de « docteur » et du monde académique, et sans avoir pris du recul sur ce qu’ils ont appris, ce qui n’est pas acceptable dans une société commerciale qui ne peut se permettre d’attendre que son nouveau salarié « passe à autre chose ».

Faire son propre métier, créer son métier : il  faut connaître sa personnalité, et les traits bons à exploiter. Par exemple, le domaine des brevets est un très bon débouché pour ceux qui ont envie de faire du droit, et la formation de chercheur est bien adaptée pour s’intégrer dans le milieu cadré et normé du juridique car elle apprend à réfléchir, à poser les bonnes questions

Ainsi pour travailler en entreprise il est important de bien cibler son projet professionnel, de se familiariser avec le vocabulaire et les process – et la négociation salariale ! Du côté des recruteurs, il y a également des efforts à faire pour dépasser la crainte selon laquelle un docteur ne peut être que chercheur ou enseignant chercheur. Il existe d’ailleurs de plus en plus de cabinets de recrutement spécialisés au sein desquels les consultants sont souvent eux-mêmes docteurs.

Voir également l’article du 03/02 sur le site du MESR : L’insertion professionnelle des doctorants
Et le rapport du CEREQ : L’insertion des docteurs, interrogation en 2012 des docteurs diplômés en 2007 (71 p., téléchargeable en bas de la page)
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid76054/l-insertion-professionnelle-des-doctorants.html
Source : www.enseignementsup-recherche.gouv.fr
Date : février 2014 – novembre 2013

Laisser un commentaire

Champs Requis *.