Veille Emploi de l'Observatoire des métiers de l'IMT

Toute l'information sur l'emploi et les métiers de nos diplômés

L’évolution des choix d’orientation des bacheliers S

| Aucun commentaire

Deux ans après l’obtention de leur Bac, un bachelier S sur 5 est dans une grande école. 84% des élèves engagés dans une classe préparatoire scientifique intègrent une école d’ingénieur.

Les bacheliers S représentent plus de la moitié des bacheliers généraux mais depuis 10 ans on constate une baisse continue de la  spécialité mathématiques au profit de celle des sciences de la vie. Résultat : ceux qui sont issus de la spécialité mathématiques  sont « absorbés » par les CPGE .

L’orientation des bacheliers se fait de moins en moins vers les licences mais de plus en plus vers :

  • médecine, pharmacie
  • les écoles d’ingénieurs recrutant niveaux BAC.

Les femmes :

  • La  féminisation des effectifs se poursuit très lentement  :+2% en 10 ans…pour atteindre 46%
  • les filles ont plus tendance à aller vers les filières de santé…seule une fille sur 10 souhaite travailler dans l’industrie ou l’informatique.

La poursuite d’étude

  •  70% des bacheliers poursuivant après le bac,  se disent motivés par le contenu des études…
  • alors que pour ceux qui s’inscrivent en CPGE,  la motivation porte essentiellement sur l’attractivité des débouchés professionnels et le souci de se « garder le plus possible de portes ouvertes ».

Les réorientations en cours d’études :

  • La première année en filière universitaire générale est  l’occasion pour 16% d’entre-eux de réorientation professionnelle soit parce que  les études ne les intéresse pas  (56%) et majoritairement parce que leur projet professionnel a évolué.
  • Pour les écoles de médecine, seuls 16% poursuivent en 2ème année.

Concernant les CPGE :

  • Le pourcentage s’inscrivant en CPGE et autres filières électives reste stable. L’analyse sociologique indique que 63% de ceux qui poursuivent en classe prépa ont au moins un parent ayant un diplôme supérieur à Bac+3.
  • en 10 ans, le pourcentage des élèves qui se réorientent pendant la 1ère année est en forte augmentation (21%, +5 points)…. les élèves indiquent une difficulté à savoir s’organiser voire à suivre leurs études.  Ils poursuivent ensuite  soit en licence, soit en école avec prépa intégrée, soit en IUT industriel.
  • En fin de CPGE, 50% intègrent une grande école, 23% redoublent (souvent parce qu’ils n’ont pas l’école de leur choix), 26% se réorientent.

Retrouver toutes les analyses et tous les graphiques dans la note d’information du MESR 
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid61231/les-bacheliers-s-des-poursuites-d-etudes-de-plus-en-plus-dispersees.html
Source : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr  
Date : Août 2012

Laisser un commentaire

Champs Requis *.