Passeport européen de qualifications : l’intégration par l’éducation et l’emploi

Plus de 3,7 millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis l’invasion russe il y a un mois, selon l’ONU. Environ 90 % d’entre eux sont des femmes et des enfants. La Pologne accueille désormais plus de deux millions de réfugiés ukrainiens, tandis que plus d’un demi-million sont arrivés en Roumanie.

INTERACTIVE Russia-Ukraine war Refugees DAY 32 March 27

Chaque réfugié a une histoire unique, mais tous les réfugiés vivent des années de difficultés et ont de nombreux défis en commun. Ils ont besoin de nourriture et d’un logement, de soins de santé et d’aide sociale, mais ils ont aussi besoin d’emplois et de la formation nécessaire pour postuler à ces emplois. L’accès au marché du travail dépend souvent de leurs qualifications, et les diplômes d’études ne sont souvent pas la priorité lorsqu’il faut faire ses valises à court terme.

Par conséquent, nous devons trouver des moyens d’évaluer les qualifications des réfugiés même en l’absence de documents. C’est exactement ce que fait le passeport européen des qualifications des réfugiés (EQPR), qui pourrait être utile pour les nombreux réfugiés qui ont dû abandonner leurs études. Les candidats doivent créer un compte sur la plateforme informatique de l’EQPR afin de procéder à l’évaluation EQPR.

Passeport Européen des Qualifications des Réfugiés

l’article repris du site etudiant.gouv.fr/, Publié le 20.05.2020 en version française & anglaise

etudiant.gouv.fr

C’est quoi, l’EQPR ?

L’EQPR permet d’attester des qualifications des réfugiéssans toutefois se substituer à un diplôme ou à une procédure de vérification des connaissances ou des qualifications. Le Passeport Européen des Qualifications des Réfugiés fournit une méthodologie fiable et facile d’accès pour évaluer les qualifications des réfugiés, même lorsque celles-ci ne peuvent pas être entièrement documentées.

C’est un dispositif du Conseil de l’Europe, soutenu en France entre autres par la Diair, la Délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés, et par le centre de reconnaissance des qualifications France Education International, opérateur de l’Etat.

Un outil utile dans votre parcours

Il peut arriver que vous n’ayez pas avec vous les documents attestant de vos qualifications, parce que vous n’avez pas pu les prendre avec vous avant de partir ou parce qu’ils ont été perdus lors du voyage. L’EQPR a pour but de fournir une évaluation si ceci se produit.

L’EQPR présente des informations vérifiées par des évaluateurs certifiés, non seulement sur le parcours académique des réfugiés et demandeurs d’asile, mais aussi sur leur expérience professionnelle et leur maîtrise des langues.

C’est un outil qui favorise la poursuite d’études, l’employabilité et in fine, l’intégration des réfugiés.

L’EQPR, un outil supplémentaire dans la lutte contre le Covid-19

En cette période de crise sanitaire, l’EQPR est utile pour attester de vos compétences en santé si vous n’avez pas d’autres documents avec vous. Certains réfugiés possèdent les compétences, les connaissances et l’expérience nécessaires pour aider pendant la pandémie de coronavirus. Si vous avez les compétences requises, mais que vous ne pouvez les documenter pleinement, effectuez une demande d’EQPR.

Comment en faire la demande ?

Pour candidater, il suffit d’envoyer un mail à refugees.qualifications@coe.int Les candidatures sont examinées au fil de l’eau. Dès qu’un candidat se manifeste, une session d’évaluation est organisée.

Comment se déroule l’évaluation ?

L’évaluation se déroule en deux temps : tout d’abord, le candidat renseigne un questionnaire retraçant son parcours académique et professionnel (ainsi que les langues qu’il/elle parle), puis un entretien de 45 minutes (en visioconférence ou en face à face) permet aux évaluateurs d’affiner les informations fournies par le candidat.

> Pour les questions de poursuite d’études, de reconnaissance des diplômes et de vie étudiante, voir notre espace Welcome Refugees

EQPR : European Qualifications Passport for Refugees

Refugees and asylum seekers who are not in possession of their diploma can apply to the Council of Europe to try to obtain the European Qualifications Passport for Refugees (EQPR).

What is it?

The EQPR is a means of attesting to the qualifications of refugees, however, it is not a substitute for a diploma or a procedure for verifying knowledge or qualifications. The European Qualifications Passport for Refugees provides a reliable and easily accessible methodology for assessing refugees’ qualifications, even when these cannot be fully documented.

The EPQR presents verified information not only on the academic background of refugees and asylum seekers, but also on their professional experience and language skills. It is therefore a complementary tool that promotes further education, employability and, ultimately, the integration of refugees.

EQPR and Covid-19

In this period of health crisis, the EQPR is useful to attest to your health skills if you do not have other documents with you. Some refugees have the skills, knowledge and experience to help during the coronavirus pandemic. If you have the required skills, but cannot fully document them, apply for an EQPR.

How to apply?

To apply > refugees.qualifications@coe.int

Applications are examined on an ongoing basis (as soon as a candidate applies, an evaluation session is organised).

The assessment takes place in two stages: first, the candidate fills in a questionnaire retracing his/her academic and professional background (as well as the languages he/she speaks), then a 45-minute interview (by videoconference or face-to-face) allows the (certified) assessors to refine the information provided by the candidate.

> You want to start or continue your studies in France? You will find all the necessary information on this page.

Le Passeport européen des qualifications des réfugiés prend des mesures en faveur des réfugiés ukrainiens

article repris du portail du Conseil de l’Europe, STRASBOURG / EN LIGNE 24 MARS 2022

Le Passeport européen des qualifications des réfugiés prend des mesures en faveur des réfugiés ukrainiens
Clause de non-responsabilité – © Conseil de l’Europe 2022 – © Crédit photos

Le Passeport européen des qualifications des réfugiés (EQPR) a tenu une réunion extraordinaire du groupe de coordination du projet le 24 mars afin de discuter des actions communes à entreprendre dans le cadre de la crise des réfugiés ukrainiens.

Mme Kateryna Suprun, Cheffe par intérim du Groupe d’experts sur la transformation numérique de l’éducation et de la science au Ministère ukrainien de l’Education et de la Science, a fait un compte rendu de la situation et a présenté des mesures et des outils pour soutenir l’échange d’informations sur la situation actuelle de l’enseignement supérieur en Ukraine. Elle a déclaré qu’« il est important de soutenir la continuité de l’éducation des réfugiés ukrainiens, et à cet égard, l’EQPR pourrait être un outil très intéressant ».

Les 13 pays [1] participant actuellement au projet ainsi que le HCR ont noté que la pertinence et l’importance de ce projet ne cessent malheureusement de croître. M. Kosmas Papavlassopoulos, de l’ENIC-NARIC hellénique, a souligné qu’« il aurait été préférable que nous n’en ayons pas besoin dans cette triste situation, mais grâce au projet EQPR, nous avons maintenant l’expérience et les connaissances nécessaires pour aller de l’avant ».

Plusieurs possibles mesures d’urgence à mettre en œuvre par le projet en faveur des réfugiés ukrainiens ont été discutées au cours de la réunion, notamment :

  • Une formation en ligne sur la façon d’évaluer les qualifications ukrainiennes pour les évaluateurs de l’EQPR, les collègues des réseaux ENIC-NARIC, les évaluateurs novices et les établissements d’enseignement supérieur aura lieu le 29 mars 2022.
  • Un groupe de travail (task force) sur les qualifications ukrainiennes sera mise en place pour systématiser et partager les informations pertinentes avec la communauté des évaluateurs de professionnels en Europe et au-delà.
  • Un nouveau cycle de sessions de formation sur la méthodologie de l’EQPR sera organisé pour les évaluateurs professionnels, afin de renforcer les capacités et d’élargir le pool d’évaluateurs formés pouvant prendre part au processus d’évaluation de l’EQPR.
  • Des sessions d’évaluation en personne et en ligne dans les pays accueillant des réfugiés d’Ukraine pourront également avoir lieu lorsque le besoin s’en fera sentir.
  • Le questionnaire d’auto-évaluation de l’EQPR et les documents d’information pertinents seront traduits en ukrainien.

Mis en œuvre par le Conseil de l’Europe depuis 2017, le Passeport européen des qualifications des réfugiés permet aux réfugiés et aux demandeurs d’asile de faire évaluer leurs qualifications même en l’absence de documents complets. L’EQPR aide les réfugiés et les demandeurs d’asile à entamer des études complémentaires ou à rechercher un emploi. Il élimine les évaluations supplémentaires inutiles et répétées des mêmes qualifications dans d’autres pays européens si et quand le titulaire de l’EQPR déménage.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site web www.coe.int/eqpr ou envoyer un courriel à : refugees.qualifications@coe.int.

[1]  ArménieBosnie-HerzégovineCanadaCroatieFranceAllemagneGrèceItaliePays-BasNorvègeRoumanieSerbie et Royaume-Uni

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.