Veille Emploi de l'Observatoire des métiers de l'IMT

Toute l'information sur l'emploi et les métiers de nos diplômés

Insertion de la génération 2010 sur le marché du travail (interrogée en 2013 par le CEREQ)

| Aucun commentaire

Points à retenir

  • 369 000 jeunes sont sortis de l’enseignement supérieur en 2010 (ce qui représente 40% de la génération 2010)
  • Le niveau du diplôme s’est élevé entre la génération 2004 et la génération 2010 : en 2010, 1/3 ont obtenu un diplôme bac+5, et 1/20 un doctorat
  • 54% sont des femmes, avec une représentativité très variable en fonction du domaine de diplôme
  • Environ 67 000 jeunes ont séjourné  l’étranger durant leur dernière année d’études : soit parce que leur cursus le prévoit, soit pour un stage, soit pour un emploi. Cela représente plus de 70% des diplômés de grandes écoles (27% pour les docteurs)
  • Près de 70% des jeunes ont effectué au moins un stage au cours de leur cursus (2 sur 3 ayant été effectué au cours de la dernière année d’étude)
  • 12% ont effectué leur cursus en apprentissage (et 1 diplômé sur 5 en écoles d’ingénieurs)

Retour sur leurs 3 premières années de vie active

  • L’accès immédiat et durable à l’emploi concerne 45% des sortants (dont 90% des bac+2/3 en santé, et 70% des diplômés d’un M1 sciences, d’un doctorat de math/physique, sciences de l’ingénieur ou informatique et électronique, santé)
  • « C’est à partir de la rentrée 2011 (septembre-octobre), soit en moyenne deux ans après la sortie de l’enseignement, que
    la part des jeunes en emploi devient plus importante que celle des jeunes au chômage ou en inactivité. »
  • 3 ans après leur sortie, 90% des diplômés de grandes écoles sont en CDI, et plus de 65 % sont cadres en 2013 (contre 88 % pour les diplômés d’écoles d’ingénieurs)
  • En dehors des disciplines de santé,le taux de chômage des docteurs atteint 10 % et varie fortement selon les disciplines

Changement de mode de recrutement dans certains secteurs : l’exemple des ingénieurs et cadres techniques de l’industrie

  • Les effectifs ont peu augmenté, mais la part de jeunes débutants embauchés a presque doublé entre la génération 2004 et la génération 2010 : 13 300 postes contre 7 000
  • A partir d’un diplôme bac+5, les disciplines d’origines des recrutés sont plus variées (12% de LSHS, droit, économie, gestion, alors qu’ils n’étaient que 3% pour la génération 2004)
  • A l’inverse, la part de ces postes occupée par des jeunes diplômés d’écoles d’ingénieurs a baissé : 43% pour la génération 2010 (54% pour la génération 2004)

Consulter l’étude (64 p., téléchargeable)
http://www.cereq.fr/publications/Nef/Faire-des-etudes-superieures-et-apres-Enquete-Generation-2010-Interrogation-2013

Lire le dossier de presse
http://www.cereq.fr/articles/Espace-Presse-Articles/Faire-des-etudes-superieures-et-apres

Source : http://www.cereq.fr/
Date : septembre 2015

Laisser un commentaire

Champs Requis *.