Veille Emploi de l'Observatoire des métiers de l'IMT

Toute l'information sur l'emploi et les métiers de nos diplômés

Étude Deloitte : Les grandes tendances Data et Analytics

| Aucun commentaire

 

Après l’ étude menée par EY et la publication du livre blanc du G9+ sur le Big Data, le cabinet Deloitte et la société Red Hat présentent les grandes tendances et les nouveaux défis du secteur pour 2015. 2014 a confirmé l’intérêt en hausse pour le Big Data, dans les secteurs privés comme publics qui souhaitent transformer les données en connaissances.

5 tendances sont mises en valeur pour 2015 :

  • EXPERIMENTATION
    Multiplication des expériences pilotes au sein des entreprises afin d’en tirer des enseignements, tant en terme d’efficacité que de limites. La pluridisciplinarité s’impose.
  • DEMOCRATISATION
    Les nouveaux outils (Data Visualisation) permettent le traitement/l’analyse des données sans passer par des spécialistes. Les « Big Analytics » permettront, au-delà de la description des sources, la prédiction et la prescription.
  • GOUVERNANCE DES DONNEES
    Assurer une gestion rationnelle des données (coût de stockage, infobésité, conformité réglementaire, sécurité…) devient une priorité pour l’entreprise. Localiser les données et déterminer leur valeur sont des enjeux stratégiques.
  • MONETISATION DES DONNEES
    Les entreprises se rendent compte de la valeur de leurs données pour des partenaires extérieurs, et cherchent des modèles économiques pour s’assurer des revenus additionnels.
  • OPEN DATA ET OPEN INNOVATION
    Les approches collaboratives se multiplient, notamment entre le privé et le public, afin de dynamiser les territoires ou de développer de nouvelles activités de services. On note aussi l’apparition de « régies » au sein desquelles les entreprises mutualisent leurs données afin d’enrichir leurs offres respectives.

Cette exploitation du Big Data fera émerger de nouveaux modèles d’entreprise et segments de marché, autour des objets connectés notamment. La gestion des 3 « V » du big data (volume, vélocité et variété) prend du temps, requiert des ressources sans cesse disponibles et nécessite de changer les organisations. Faire travailler ensemble les experts informatiques, des mathématiciens, les responsables métiers au sein d’une ou plusieurs organisations devient nécessaire et nécessite une politique globale de décloisonnement afin d’optimiser les résultats.

Accéder à l’étude complète
http://www.deloitte-france.fr/analytics-trends-2015/home.html#firstPage
Source : Deloitte
http://www2.deloitte.com/fr/fr.html

 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.